Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Iam - Revoir un printemps.

Hostile records / EMI - Rap.

Iam

  1. Stratégie d'un pion
  2. Nous
  3. Quand ils rentraient chez eux
  4. Noble art
  5. Lâches
  6. Mental de Viêt-Cong
  7. Revoir un printemps
  8. Armes de distraction massive
  9. Second souffle
  10. Visages dans la foule
  11. Ici ou ailleurs
  12. ...

On les croyait plongés pour toujours dans le côté obscur, il n'en est rien ! Après de (trop) longues années, dures pour tous les fans que nous sommes, Iam décide enfin de revenir sur les devants de la scène avec un nouvel album, justement et poétiquement (politiquement aussi ?) intitulé Revoir un printemps, les Iam nous font un beau cadeau...empoisonné ?

On n'ira pas jusque là, mais il faut avouer que dès la première écoute on sent que ce Iam à des airs de "syndrome Metallica" : une longue absence et un retour mitigé. En effet, aucun de nous n'oubliera l'interplanétaire référence : L'école du micro d'argent, et le groupe était attendu au tournant. Virage à moitié réussi, tant ce nouvel arrivant est extrême dans ses qualités et ses défauts.

Expliquons-nous : on sera tous d'accord pour dire que musicalement parlant, les samples sont plus travaillés, plus intéressants avec un gros son, que sur les autres albums. Oui mais voilà : où est passée la hargne marseillaise revendicative ? Peut-être enfouie dans les profondeurs d'un âge où la fougue laisse sa place à la sagesse. Oui, voilà, c'est avec un album sage qu'Iam marque son retour, teinté de duos discutables : le très international Noble art avec Method Man et Redman (premier single) ou le gentillet Bienvenue, en duo avec Beyoncé, nouvelle hégérie RnB.

Côté paroles, on n'ira pas par quatre chemins, c'est assez limité, sans être mauvais : certains titres tels que Stratégie d'un pion, Mental de Viet-cong ou le splendide Revoir un printemps, ainsi que des phrases très goûteuses comme " La patience est un arbre, dont la racine est amère et le fruit doux" redressent la barre. Et Freeman, sans vouloir être méchant, c'était objectivement mieux quand il était moins présent (même si ses projets solos sont d'une qualité certaine).

Mais non tout n'est pas noir, attendez ! En fait, il faut tout simplement plusieurs écoutes pour trouver une véritable âme à ce disque. Il faut avoir la patience de bien gratouiller à la surface pour percevoir la bonne aura qui s'en dégage : Revoir un printemps est lui aussi un point fort de la carrière du groupe, tant il est mûr. Même si on sait que 60 titres avaient été enregistrés, ceux là sont dans l'ensemble un bon millésime auditif, qui fera plaisir aux amateurs de bon rap francophone. On écoute, on écoute, et comme par magie le noir vire au blanc, il faut savoir prendre son temps.

Quand on parle d'Iam, on est forcément exigeant, tant il a marqué notre vie musicale, et ce pour n'importe quel amateur de musique, que l'on soit rappeur, métalleux, jazzman, technoîde, on n'a qu'un mot à la bouche : merci pour tout, messieurs.

En savoir plus sur Iam.

 


Copyright 2003 ZICLINE