Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Coco Montoya - Can't look back.

Alligator / Night & Day - Blues.

Coco Montoya

  1. Wish I could be that strong
  2. Running away from love
  3. Something about you
  4. I won't beg
  5. Trip, stumble and fall
  6. Can't see the streets for my tears
  7. Same old thing
  8. Can't look back
  9. Women have a way with a fool
  10. Back in a Cadillac
  11. No longer a part of you dreams
  12. ...

Ce guitariste n'a pas la reconnaissance que mérite son talent après 30 ans d'une brillante carrière qui le conduisit à tenir la seconde guitare de son mentor Albert Collins puis son intégration dans le retour du Bluesbreaker de John Mayall dans les années 80 où il prit la suite de quelques célébrités comme Eric Clapton, Peter Green et Mick Taylor !

Depuis 1995, il poursuit son chemin en solo, concrétisé par 4 albums : Gotta mind to travel (1995 - Silverstone Records), Ya think I'd know better (1996 - Blind Pig Records), Just Let go (1997 - Blind Pig Records) et Suspicious (2000 - Alligator) qui connut un gros succès avec plus de 200 concerts par an, il fut convié à jouer dans tous les gros festivals blues nord-américains.

Deux ans plus tard, il revient en compagnie du producteur et dénicheur de talents Steve Gaine avec un blues funky/pop qui se rapproche plus de celui d'un Lucky Peterson que du son urbain d'un Popa.

Non seulement il joue très bien de sa guitare (une Strato) mais il chante aussi très bien : Can't see the streets for my tears. Il se permet de faire un clin d'oeil à son maître Albert en reprenant Same old thing tout en glissant quelques unes de ses compositions : Running away from love où ses chorus sont tops.

Un album à déguster jusqu'à plus soif, en espérant qu'il vienne un de ces jours tourner chez nous.

 


Retour au Sommaire - Menu
Copyright 2002 ZICLINE Contactez-Nous