Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Richard Galliano septet - Piazzolla forever.

Dreyfus / Sony - Tango Jazz.

Richard Galliano

  1. Otoño porteño
  2. Invierno porteño
  3. Regreso al amor
  4. Concerto pour bandonéon et orchestre "Aconcagua"
  5. Milonga del angel
  6. Michelangelo
  7. Improvisation sur le thème "Libertango"
  8. Laura et Astor
  9. Escualo

Mon premier a révolutionné le tango au point d'être menacé de mort par les puristes.
Mon second a sorti l'accordéon de l'ornière de la musette pour se rappeler au bon souvenir du jazz.
Les deux se sont finalement rencontrés aux débuts des années 80 et sont, bien entendu, devenus amis. Aujourd'hui mon second rend hommage au premier pour un tout magnifique.

Car lorsque Richard Galliano joue la musique d'Astor Piazzolla, c'est un vent de sensualité et de force qui sort de nos enceintes. Il s'est entouré pour l'occasion du piano d'Hervé Sellin et de cordes tendues parmi lesquelles on retrouvera des musiciens classiques de renom comme Henri Demarquette, Raphaël Pidoux et Jean marc Phillips-Varjabédian, mais aussi le virevoltant altiste, Jean Marc Apap.

Mais dans cette musique, c'est sa vie qu'on joue, on ne peut faire semblant. L'émotion déborde, le groupe joue avec ferveur les notes du compositeur argentin, tout est question de joie, de peine, de révolte, mais de mélodies aussi. Et lorsque l'accordéon de Richard Galliano s'envole en solo sur "Libertango", c'est le cœur même de l'artiste qui parle.

Un très grand disque. Comme un rituel avant de partir vers un monde meilleur.

 


Copyright 2003 ZICLINE