Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Enhancer - Street trash.

Barclay / Universal - Metal Hardcore.

Enhancer

  1. Street trash
  2. Peu importe
  3. Cinglés
  4. La malette (1)
  5. Existence
  6. Contre-temps
  7. K.O.
  8. La malette (2)
  9. Paname
  10. Enhancer
  11. Music business
  12. ...

Auteur d'un album très remarqué en 2001, Et le monde sera meilleur, Enhancer n'avait pas donné signe de vie depuis, hormis sur scène. Passage par la case " studio " obligatoire en 2003 pour cracher une fougue nouvelle sur des beats hardcore. Le mélange rap/métal au sens strict du terme fait visiblement toujours fureur car les premiers échos sont positifs pour le jeune groupe yvelinois, promis à une joyeuse carrière. Mais jusqu'à quand ?

L'avenir n'est pas un souci pour Enhancer, dont la philosophie du carpe diem semble portée assez haut. Sans se préoccuper de ce que la critique va dire, il se lâche et "tire dans le tas" avec une envie certaine de bien faire, mélée à une expérience mûrie du milieu du néo-métal hardcore en pleine explosion. Il fallait bien un représentant hexagonal digne de ce nom. Ce que laisse entendre ce Street trash, c'est qu'on ne s'est pas trompé : prends toi une claque, et s'il te plait, tends l'autre joue.

2001 : odyssée de la découverte, 2003 l'année de la confirmation pour un groupe dont l'originalité n'est pas impressionnante mais efficace, et dans cette période de crise de l'art continue prime la qualité du son : il faut que ça excite les tympans et que ça procure une véritable énergie. Allumez simplement votre chaine, laissez tourner les 5 premiers titres et vous serez conquis. Une écoute suffit pour être chahuté par ce métal populaire et très jeune !

En guise de traditionnel échantillon gustatif, voici un petit manifeste en faveur de certains incontournables. Peu importe, le premier single : Cinglés (fou ?), les coups de coeur Existence et Contre-temps ou encore la fort sympathique trilogie de La malette. Les influences sont riches, la musique est plus soignée qu'avant, il en va de même pour les textes. Arrêtons-là les éloges, sinon on n'a pas fini.

Alors, que vous défendiez ou non la cause de la scène métale française, faites-nous le plaisir de porter une oreille attentive à ce petit bijou de la rentrée. En voilà qui devraient tenir le cap pendant un bon bout de temps. C'est tout le mal qu'on leur souhaite !

 


Copyright 2003 ZICLINE